Tout comme pour le reste des produits commercialisés en France, il existe des certifications qui peuvent être attribuées à votre vin préféré ! Elles permettent de certifier le respect d’un cahier des charges précis vis-à-vis autant de la méthode de production que du vin en lui même. En apprenant à quoi elles correspondent, vous pourrez plus facilement faire votre choix en magasin.

Le vin biologique

AB

Agriculture Biologique Logo

La certification Agriculture Biologique est la même pour du vin ou pour n’importe quel produit. Elle s’applique lorsque l’agriculteur ou le vigneron n’utilise pas de produits chimiques et d’OGM dans son processus de production. Le recyclage des déchets fait également partie du cahier des charges. Au moins 95% des ingrédients, donc des raisins, doivent être issus de l’agriculture biologique.

Ecocert

Ecocert logo

Un vin avec la certification Ecocert signifie qu’il est produit dans des conditions qui préservent l’environnement. Ceux qui peuvent l’apposer sur leurs bouteilles de vin sont donc dans une démarche engagée. Cela prouve qu’ils font usage de techniques qui sont en accord avec l’agriculture biologique.

Nature et Progrès

Nature & Progrès logo

Avec la certification Nature et Progrès, c’est surtout l’engagement du vigneron qui va être mis en avant. Elle valorise ceux qui utilisent des produits respectueux du vivant tout au long de leur production. Les entreprises qui en bénéficient sont souvent à taille humaine et préservent les techniques traditionnelles de la vinification.

Bio Cohérence

Bio Cohérence logo

En choisissant du vin certifié par Bio Cohérence, vous soutenez une initiative impliquée dans des enjeux écologiques, économiques, sociaux et humanistes le tout à travers une agriculture respectueuse de la nature et de l’Homme. Pour obtenir cette certification, le vigneron devra respecter des pratiques agricoles équilibrées et naturelles.

Le vin issu d’un engagement écologique

Haute Valeur Environnementale

Haute Valeur Environnementale logo

La certification Haute Valeur Environnementale délimite les pratiques utilisées sur les domaines viticoles qui ont un impact sur l’environnement. Pour l’obtenir, il faut respecter trois niveaux de la réglementation. Préservation de la biodiversité, fertilisation naturelle, respect des sols, gestion des déchets et sécurité des employés dans le vignoble en font partie.

Terra Vitis

Terra Vitis logo

Trois piliers sont à respecter pour se procurer la certification Terra Vitis : économie, social et environnement. Elle est reconnue par le Ministère de l’Agriculture. Le but est de respecter à la fois la terre, la santé des consommateurs et le terroir français. Il faut donc mettre en place des actions au niveau de la production et de l’environnement de travail.

Le vin biodynamique

Demeter

Demeter logo

Demeter est une certification qui permet de faire valoir les produits issus d’une agriculture biodynamique dont le vin. Un mode de culture qui est basé sur l’entretien des vignes avec uniquement des produits naturels composés de plantes est au cœur de cette certification. Le vigneron doit aussi suivre un rythme cyclique, par exemple en fonction des phases lunaires.

Biodyvin

Biodyvin logoCette fois-ci c’est un syndicat international spécialisé dans la culture biodynamique qui va attribuer cette certification. Le Biodyvin regroupe une centaine de vignerons en France et est chargé de promouvoir les vins biodynamiques. Ces derniers ont des caractéristiques particulières comme le fait de devoir respecter autant l’Homme que l’écosystème du vignoble le tout en utilisant uniquement des plantes.

Le vin naturel

AVN

AVN logo

L’Association des Vins Naturels (AVN) possède son propre cahier des charges pour certifier le vin. Pour la recevoir, il faut que tous les raisins utilisés soient issus de l’agriculture biologique ou biodynamique. Une fois produit, il doit aussi être mis en bouteille sans l’utilisation au préalable d’intrants ou d’additifs, y compris les sulfites.

Vin méthode Nature

Vin méthode Nature logo

Au total, 12 critères doivent être respectés pour qu’un vin puisse avoir la certificationVin méthode Nature. Parmi eux, il y a le fait de n’utiliser que du raisin issu de l’agriculture biologique, de ne pas ajouter d’intrants chimiques, d’avoir recours à une vinification avec des levures indigènes ou encore de faire sa vendange manuellement.

Vins S.A.I.N.S

Vins S.A.I.N.S logo

Cet acronyme représente la phrase suivante : Sans Aucun Intrant Ni Sulfite. Par conséquent, un vin qui possède cette certification sera issu de vignes qui ont été cultivées sans aucun ajout de produits chimiques, de synthèse ou moléculaires. Les raisins sont également cultivés à la main à maturité et ils n’utilisent pas de sulfites.

Le vin végétalien et végétarien

Vegan et végétarien

Vegan végétarien logo

Si vous ne le saviez pas, un vin peut ne pas être vegan ou végétarien. Un vignoble qui est dans le respect de l’animal ne va jamais faire l’usage des animaux, que ce soit comme outil pour faciliter les différentes étapes de la production du vin ou en utilisant un produit qui contient un ingrédient d’origine animale.

Le vin régional

En plus des certifications liées à la production du vin à travers toute la France, il y en a qui dépendent d’une région française en particulier. Il est possible de citer celle de la viticulture durable en Champagne qui limite les techniques de production du raisin de manière à en réduire l’impact écologique.

En Aquitaine, il y a également une certification dédiée sous le nom de AREA qui signifie Agriculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine. Son but est de guider les vignerons qui désirent être dans une démarche respectueuse de l’environnement.

Pourquoi faire certifier son vin ?

Les certifications françaises du vin ont un avantage autant pour les vignerons que pour les consommateurs. Alors que le producteur fait reconnaître son travail et est accompagné pour l’améliorer encore plus, le consommateur pourra choisir du vin qui respecte certaines garanties.

En fonction de leurs valeurs respectives, ils pourront plus facilement mettre en place des actions qui y correspondent. C’est une façon pour les consommateurs de découvrir des vins qui sont alignés avec leurs convictions tout en incitant les producteurs à respecter un cahier des charges valorisant.

Le processus de certification reste tout de même parfois long et compliqué, c’est ce qui en fait une valeur ajoutée de qualité. Pour les obtenir, certains producteurs doivent revoir toutes leurs techniques et souvent attendre plusieurs années pour qu’elles soient effectives. Forcément, cette transition aura un coût !