Agence web GooPlus

Vous vous demandez peut-être comment reconnaître les arômes du vin ? On vous répond dans cet article ! Découvrez comment détecter et différencier les arômes contenus dans le vin rouge, le vin blanc et le vin rosé. Avec le temps, vous deviendrez un véritable expert en œnologie !

Les différents arômes du vin

Au total, il est possible de classer les arômes du vin dans 12 grandes catégories. En triant chaque arôme, il devient plus facile de les comparer et de les différencier.

Les arômes fruités

Traditionnellement, les fruits sont catégorisés selon une couleur : vert, blanc, rouge, noir et jaune. Il y a également trois autres catégories qui sont les fruits exotiques, les agrumes et les fruits secs. On peut autant attribuer l’arôme d’un fruit en particulier ou une de ces catégories à un vin.

Pêche
Cerise
Fraise
Prune
Citron
Framboise
Poire
Ananas
Noisette
Groseille

Les arômes boisés

Les arômes boisés sont souvent intenses et s’amplifient avec le temps. Ils peuvent apparaître lorsque le vin passe plus ou moins de temps en fût ou en barrique, mais certains cépages peuvent également révéler des arômes rappelant le bois.

Bois blanc
Pin
Résine
Santal
Cèdre
Chêne

Les arômes floraux

Du côté des fleurs, nous avons autant celles qui sont fraîches que celles séchées. On peut les détecter à la fois au nez et en bouche. On peut rajouter à cette catégorie les plantes aromatiques utilisées pour la confection de tisanes.

Rose
Pivoine
Violette
Genêt
Verveine
Aubépine
Chèvrefeuille
Camomille

Les arômes épicés

Cette fois-ci, les arômes de cette catégorie pourront apporter un peu de piquant, d’exotisme et d’originalité à votre vin. On les découvre généralement en fin de bouche ou même en arrière-goût après avoir fini notre gorgée.

Poivre
Clou de girofle
Piment
Cumin
Anis
Réglisse
Cannelle
Muscade

Les arômes minéraux

Plus difficiles à distinguer, les arômes minéraux sont pourtant présents dans de nombreux vins. Attention, il n’y a pas de lien entre ces arômes et la contenance en minéraux d’un vin. Même s’ils sont parfois moins appréciés, certains plats sont embellis par les vins aux arômes minéraux !

Craie
Graphite
Silex
Argile
Cuivre
Iode

Les arômes végétaux

Il est possible de placer dans la catégorie des arômes végétaux toutes les plantes qui ne sont ni des fleurs, ni des arbres, ni des fruits. On peut également y ajouter les légumes, même s’ils sont plutôt rares dans un vin.

Herbe
Sureau
Lierre
Buis
Mousse
Sauge

Les arômes balsamiques

Plutôt discrets, les arômes balsamiques sont atypiques. On ne s’attend pas forcément à les trouver dans du vin, pourtant ils existent bel et bien. Ils se révéleront au second plan et seul un expert pourra les distinguer des arômes boisés.

Résine
Encens
Térébenthine
Vernis
Camphre
Cire

Les arômes empyreumatiques

Ici, on rassemble tout ce qui nous fait penser à une odeur ou à une saveur grillées. Les arômes empyreumatiques font écho au feu, à la combustion et à tout ce qui est sec. Elles peuvent découler d’un autre arôme, comme des fleurs séchées, ou bien être totalement indépendantes.

Fumée
Brûlé
Suie
Graines toastées
Goudron
Café torréfié

Les arômes animaux

Avec de tels arômes, un vin sera parfait pour amplifier les plats de viande. Ils sont généralement peu présents dans les vins jeunes, ce sont plutôt les bouteilles qui ont eu le temps de vieillir qui vont développer ce type d’arômes.

Fourrure
Viande fumée
Sang
Gibier
Venaison
Musc

Les arômes de confiserie

En plus du sucré des fruits, il est possible de trouver d’autres arômes similaires dans le vin que vous dégustez ! Ils rappellent davantage les confiseries et les desserts, souvent ils sont confondus avec d’autres arômes comme ceux des fruits secs.

Caramel
Miel
Pâte d’amande
Praliné
Chocolat
Vanille
Confiture
Biscuit

Les arômes fermentaires

Si ces arômes portent ce nom, c’est en référence à leur développement durant la fermentation du vin. Ce sont donc des arômes secondaires qui vont être révélés en fonction de la technique utilisée par le vigneron lors de la production de son vin.

Beurre
Bière
Pain
Froment
Levain
Brioche

Les arômes chimiques

Enfin, dans cette catégorie vous retrouverez tous les arômes qui semblent n’être pas naturels ! Ils sont provoqués par une erreur lors de l’élaboration du vin et sont une bonne preuve d’un défaut de production. Si un vigneron constate un de ces arômes dans son vin, il doit donc en trouver la cause.

Colle
Yaourt
Alcool
Acétone
Peinture
Solvant

Apprenez à distinguer les 3 niveaux d’arômes

Pour pouvoir distinguer chaque arôme, il vous faudra principalement de l’entraînement ! À chaque nouvelle bouteille ouverte, prenez le temps d’analyser votre verre avec chacun de vos sens. Dans le cas des arômes ce sont l’odorat et le goût qui seront sollicités.

Pour aller plus loin, au-delà de ces différentes catégories, il est possible de séparer les arômes sur trois niveaux.

Les arômes primaires sont la conséquence directe du cépage. Il est évident que chaque variété de raisin n’aura pas la même odeur ou la même saveur malgré que des similitudes peuvent exister. En l’occurrence, lorsque vous faites tournoyer votre verre, ce sont eux que vous allez sentir en premier. En fonction de leur intensité, il est également possible de les détecter en bouche.

Ensuite, nous avons les arômes secondaires qui se dévoilent durant la fermentation. Cette étape correspond au moment où le jus de raisin va se transformer en vin. Par conséquent, la méthode choisie et sa durée vont influencer sur les arômes secondaires. D’ailleurs, ils s’apprécient en bouche, surtout lorsque vous agitez votre vin et qu’il se réchauffe.

Pour finir, ce sont les arômes tertiaires qui vont se libérer ! Ils peuvent être provoqués durant l’élevage, mais aussi lorsque la bouteille est préservée et que le vin vieillit. Ainsi, de nouveaux arômes peuvent apparaître avec le temps. C’est pour cette raison que l’on dit de certains vins qu’ils se bonifient avec le temps. En réalité, c’est qu’ils s’équilibrent et évoluent au fur et à mesure du temps quand de nouveaux arômes apparaissent.