Agence web GooPlus

Choisir quelle bouteille ouvrir pour son prochain repas est tout un art. Après avoir dégusté plusieurs bouteilles, vous allez commencer à réussir à les différencier et même avoir quelques préférences. Pourtant, votre bouteille de vin préférée ne conviendra pas à tous les plats. En suivant nos astuces, vous arriverez à ne plus jamais faire d’erreurs et à faire passer votre repas au niveau supérieur !

Choisir soi-même son vin

Pour bien choisir votre vin, plusieurs techniques existent. Bien sûr, vous pouvez demander de l’aide à votre caviste ou à un vendeur, mais vous pouvez également apprendre vous-même à déterminer quelle bouteille ira avec quelles saveurs.

Apprendre à lire l’étiquette des bouteilles

La première étape est avant tout de déterminer les caractéristiques du vin que vous avez en main. Plusieurs indications sont présentes sur l’étiquette pour vous permettre de faire le bon choix. Au premier coup d’œil, il est facile de savoir s’il s’agit d’un rouge, d’un rosé, d’un blanc ou d’un pétillant, mais il est plus compliqué de comprendre quels en sont les arômes.

Vous pouvez faire confiance aux informations données par les vignerons, certains prennent même le temps d’ajouter des accords mets et vins au dos de leurs bouteilles. Vous avez également des jauges surtout pour le blanc qui permettent de savoir s’il s’agit d’un vin sec ou d’un vin sucré.

Pour devenir un véritable expert, nous vous conseillons notre guide sur les étiquettes de vin !

Prendre en compte les goûts de chacun

Lorsque vous faites votre shopping, vous devrez réussir à orienter votre choix en fonction de vos goûts, ainsi que ceux de vos convives. En effet, peut-être que vous aimez les vins complexes tandis que vos proches préfèrent ceux qui sont plus légers. Si vous vous retrouvez dans une situation similaire, alors vous devrez trouver un compromis.

Il est encore plus difficile de trouver une bouteille qui plaira à des personnes dont les envies sont différentes. Le plus simple est d’opter pour une valeur sûre, comme un vin que vous avez déjà dégusté ensemble, ou un grand cru qui fera forcément l’unanimité par sa délicieuse saveur. Vous pouvez aussi tenter l’originalité et choisir un vin que ni vous ni vos proches ne connaissez afin d’éveiller la curiosité de chacun !

Choisir entre contraste et harmonie

Un critère qui va influencer votre recherche est de savoir si vous voulez proposer un vin qui sera en harmonie avec vos plats ou si vous voulez jouer sur les contrastes ! C’est quelque chose qui se fait notamment pour les desserts où le sucre est déjà très présent. Un vin sec et léger peut aussi se boire en fin de repas tout comme un vin sucré, voire même liquoreux.

À l’inverse, pendant le repas c’est surtout du côté des couleurs que cela va se jouer. Par tradition, on boit du rouge avec de la viande, du blanc avec du poisson, du rosé quand il fait chaud et du pétillant pour les grandes occasions. Pourtant, il existe une multitude de possibilités toutes aussi savoureuses que celles-ci.

Ne pas oublier la succession des vins

Si vous désirez servir plusieurs vins ou boissons durant votre repas, alors vous devez aussi prendre en compte ce critère dans votre choix. Il est intéressant de varier les couleurs et les arômes avec des bouteilles diversifiées, mais il ne faut pas non plus faire passer vos plats au second plan ! Un vin qui écrase le goût de votre cuisine n’est pas un bon choix.

Il faut donc autant prendre soin d’opter pour des vins qui s’accordent avec vos plats et qui iront les uns avec les autres. Plus il y aura de plats différents, plus vous devrez vous orienter vers des bouteilles légères. Il est également possible de trouver des vins qui s’accorderont à plusieurs moments du repas, par exemple un blanc qui se déguste à l’apéritif et qui vous suit pendant l’entrée.

Les règles pour ne jamais se tromper

Pour faciliter votre choix, quelques règles peuvent être suivies ou à l’inverse déjouées pour faire dans l’originalité ! Vous n’avez pas à les suivre à la lettre, ce sont des indications qui vous aideront lorsque vous débutez.

Ne pas enchaîner deux vins similaires

Pour éviter de créer une « compétition » entre deux bouteilles que vous avez choisies, il vaut mieux ne pas servir deux vins qui sont trop similaires à la suite. Un blanc en entrée qui ressemble trop au blanc du plat principal vous incitera sans le vouloir à les comparer au moment où vous allez servir le deuxième.

À l’inverse, alterner entre deux vins différents, autant en couleurs qu’en arômes, est une bonne technique pour marquer le changement de plat. Si vous commencez par un blanc, vous pouvez par la suite passer au rouge et vice versa. Il est possible de faire se suivre deux vins de même couleur s’ils sont assez différents, par exemple un rouge complexe et fruité au moment du plat puis un rouge floral et léger pour le plateau de fromages.

Commencer et finir par du vin léger

Ici tout l’intérêt est de ne pas surcharger votre palais ! En débutant par un vin complexe, original et contrasté, vous aurez du mal à bien mettre en lumière les vins suivants. De même pour la fin de repas où vous aurez déjà pris le temps de savourer plusieurs plats et boissons, il est toujours conseillé de finir sur une note légère.

Dans le cas où votre dessert est le plat à l’honneur de votre repas, vous pouvez choisir des vins plus simples en amont et tout jouer sur ce moment-là ! Il est aussi important de ne pas servir des vins trop différents pour éviter de ne plus savoir où donner de la tête et de vous perdre dans des arômes trop contrastés.

Tenir compte de l’intensité du vin

Souvent, lorsqu’on évoque les accords mets et vins, on se concentre principalement sur les arômes, pourtant l’intensité est tout aussi importante ! Elle joue un rôle primordial dans la manière dont vous allez déguster votre verre.

Une fois que vous avez choisi quel effet vous voulez créer avec votre vin, vous devez trouver un équilibre entre lui et votre plat. Il faut établir un juste milieu pour ne pas écraser les saveurs de votre plat, sans non plus créer l’effet inverse. Les recettes les plus complexes apprécieront être associées à des vins aussi puissants, mais qui ne le surpasseront pas. À l’inverse, des plats légers et subtils devront être sublimés par des vins eux aussi doux.