Avec son quatrième ouvrage intitulé « Vigneronnes », Sandrine Goeyvaerts dresse le portrait de cent vigneronnes. Ce guide est disponible en libraire, sous l’éditeur Nouriturfu. À travers ce livre, la jeune Belge souhaite revaloriser les femmes dans le monde viticole, et tient à affirmer leur légitimité dans un domaine résolument masculin. Journaliste, auteure et caviste, Sandrine Goeyvaerts est une femme de caractère engagée et déterminée. Son but : en finir avec les clichés concernant les femmes et le vin.

« Vigneronnes », le livre célébrant les femmes des vignes

Malgré un titre tout en sobriété, l’apostille de couverture donne le ton. « 100 femmes qui font la différence dans les vignes de France ». Voilà de quoi réjouir les quelques milliers d’abonnés qui suivent la jeune célébrité sur Instagram ou Twitter. Sans compter les nombreux accros de son blog « la Pinardothèque » né en 2012. Après 3 livres à succès, l’auteur part au front en faisant l’éloge des vigneronnes des quatre coins de France. Elle y évoque les grandes dames du vin, mais aussi — et surtout — ces femmes de l’ombre animées par une passion commune pour la vigne et le vin. L’idée ? Instituer un pied d’égalité entre les hommes et les femmes du monde viticulteur, et en finir avec les injustices et le sexisme auxquelles ces femmes sont confrontées chaque jour dans leur travail. À travers ses 100 pages, nulle question de féminisme. Il s’agit de valoriser le travail, la passion et le savoir-faire des femmes, et de rétablir une équité légitime.

Le parcours d’une femme de caractère

Après avoir remporté le titre de « meilleur sommelier de Belgique junior », la jeune femme s’est affirmée dans le monde viticole grâce à son blog la Pinardothèque, créé en 2012, ainsi que ses nombreuses publications sur Instagram et Twitter. Élue « Homme de l’année » par la Revue des Vins de France, la caviste a d’abord publié « Jamais en carafe » paru en 2016 par Hachette, destiné à partagé sa passion du vin, puis deux autres livres. Puis après une introspective sur sa carrière de sommelière, Sandrine Goeyvaerts décide de jeter un pavé dans la mare, et d’honorer les vigneronnes qui, comme elles, dédient leur vie à leur passion pour les vignes et le vin.

Women Do Wine, le combat de Sandrine Goeyvaerts

Créée en 2017, l’association Women Do Wine rassemble ces vignerons au féminin. Actuellement, 330 adhérentes venues de 13 pays différents peuvent échanger librement sur leur métier, et sur les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien. Basée à Paris, l’association permet à chaque femme de s’exprimer librement lors des réunions. Cependant, la présidente rappelle : « Ce n’est pas toute la société, tout un mouvement anti-homme. Juste un espace préservé ». En effet, la jeune sommelière et auteure aspire simplement à davantage d’égalité et d’impartialité dans un domaine où la passion n’est pas une question de genre.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here