Agence web GooPlus

Il peut être parfois très difficile de s’y retrouver au moment de faire un choix de vin. Vignobles, cépages, terroirs, cuvées, tout cela est bien flou pour qui n’est ni un professionnel ni un connaisseur. Sauf à bénéficier des conseils d’un caviste, comment s’y retrouver dans la complexité des appellations? Face aux linéaires de la grande distribution, ou des sites de vente comme Veepee, choisir le meilleur vin pour accorder vos mets est digne des douze travaux d’Hercule. Vous trouvez de plus en plus de bouteilles arborant une médaille d’or, d’argent, de bronze ou même un trophée d’excellence et vous vous demandez ce que peuvent bien valoir ces vins médaillés. Venez faire un tour en coulisse et découvrez les secrets cachés derrière les distinctions du vin.

L’organisation des concours de vins favorise-t-elle la qualité ?

Si les concours de vins existent depuis de très longues années, ils sont devenus très à la mode depuis presque 30 ans. En France, on compte pas moins de 104 manifestations de ce type, toutes catégories confondues. Leur organisation comprend parfois des jurys qui n’ont aucune connaissance des cépages ou des terroirs des vins qu’ils évaluent.
Le principe du concours est de mettre en compétition des vins, en les classant par thèmes :

  • De couleur : blancrosé ou rouge,
  • de terroir : BordeauxPays d’Oc,
  • de cépage : GewurztraminerPinot,
  • de vinification : vins effervescents, etc.

Ils sont évalués entre eux et ne prévalent pas de leur niveau de qualité général. Environ un tiers des vins se présentant à un concours obtient une médaille.

Quelques exceptions, pour des concours comme le Concours Mondial de Bruxelles ou le Concours Agricole de Mâcon qui font appel à un jury de professionnels.

Quel est l’intérêt des concours de vins ?

Les récompenses octroyées aux vins ont avant tout un intérêt commercial :

  • Pour les organisateurs du concours : Les viticulteurs payent une première fois pour participer au concours. Puis, ils s’acquittent d’une somme allant jusqu’à 120 € pour chacun des échantillons. Cela leur permet d’afficher le prix dans leur cellier et d’en faire mention dans leur communication. Pour arborer cette distinction sur la bouteille, ils devront régler jusqu’à 180 € pour 1000 bouteilles. Il est à noter qu’ils ne peuvent pas faire concourir leur cuvée pour moins de 1000 litres.
  • Pour les viticulteurs : Une récompense à un concours est d’abord une grande fierté. C’est également un excellent moyen de faire remarquer une cuvée confidentielle ou de donner une visibilité à un gros volume de production.
  • Pour la grande distribution : Les vins médaillés sont une bénédiction pour diriger les consommateurs et leur donner une indication face à une offre généreuse. Ils permettent d’augmenter considérablement les ventes.

Vous noterez que les grands crus sont rarement représentés, leurs vins n’ayant nul besoin de publicité pour se vendre. Concernant les vins de tradition, les vignerons indépendants sont peu nombreux à recourir à ces concours, même de renommée mondiale.

Les distinctions des vins sont-elles intéressantes pour les consommateurs ?

Comme nous l’avons vu, pour le consommateur peu connaisseur, ces médailles peuvent être une indication. Elles ne seront néanmoins que l’assurance que ce vin était le meilleur pour le jury parmi le panel dont il disposait. Elles permettent de choisir le moins mauvais, si l’on ne peut obtenir de conseils.
La dégustation d’une sélection des meilleures AOC proposées par un professionnel, cavistesommelierœnologue sera une bien meilleure garantie de faire un bon choix. Il saura vous diriger vers un vin de cœur, qu’il aura lui-même dégusté.
Si vous ne pouvez vous faire conseiller, pourquoi ne pas vous tourner vers les guides comme Hachette ou le Guide des Vins de France ou même les blogs de sommeliers, comme celui d’Emmanuel DELMAS ?

Les distinctions des vins peuvent vous guider, en gardant à l’esprit qu’elles ne récompensent jamais les vins remarquables. Cependant, vous êtes assuré de trouver un vin consensuel, sans grande spécificité.