Le vin bouchonné ou le goût de bouchon dans un vin est un des principaux défauts qui nous empêche parfois de pouvoir déguster le vin. Seulement 0,3% des bouteilles de vin seraient bouchonnées ! Cette matière noble et naturelle est encore la plus utilisée pour la fermeture et la respiration des bouteilles de vin, elle peut lui procurer certains arômes mais dans certains cas le détériorer. Il existe deux grands types de causes au goût de bouchon :

Le bouchon de liège

Le bouchon en liège est fait à partir de l’écorce du chêne-liège femelle. Malgré de nombreux contrôles et tris lors de sa fabrication, le bouchon de liège peut toujours renfermer des défauts. On constate souvent des goûts de bouchon dus un à liège qui aurait été prélevé trop tôt et qui manque ainsi de maturité. Un liège dit « ligneux » peut avoir un effet indésirable de durcissement sur le bouchon provenant de la présence de bois. Enfin, un liège terreux, contient des matières qui peuvent gâter très sérieusement le vin. Le vin bouchonné est très souvent associé à un défaut du bouchon ou du liège le constituant, mais il existe d’autres causes. Un mauvais bouchon n’est pas du fait du producteur seul lui incombe l’élaboration du vin.

Le vin

La majorité des vin bouchonnés observés viennent en fait du vin lui-même du fait la décomposition des composés soufrés qui peut dégager à l’ouverture de la bouteille une odeur désagréable que l’on ne retrouvera pas en bouche et dans ce cas ce goût de bouchon peut disparaître par simple aération du vin. Il ne s’agit en fait pas d’un goût de bouchon proprement dit.
Certains vins sont élevés en fût de chêne, de la même famille que les arbres qui servent à produire les bouchons. Quelques-uns des arômes boisés apportés par cette méthode, rappelleront alors ce goût de bouchon.

Que fait-on d’un vin bouchonné ?

Le goût de bouchon ayant plusieurs causes, a également plusieurs niveaux d’intensité dans sa pollution du vin et dans sa perception. Un « bouchonnage » léger peut souvent s’atténuer voir disparaître par simple aération du vin, ne vous empressez donc pas de jeter un vin qui vous semble bouchonné. Un léger goût de bouchon peut également être « supportable » en dégustation même si, nous sommes d’accord, il n’est vraiment pas idéal. C’est à vous de juger !

Il existe quelques méthodes pour réduire le goût de bouchon. La plus connue étant de verser le vin bouchonné dans une carafe, rincer la bouteille avec du vinaigre de vin et réintégrer le vin dans la bouteille. Ou encore l’introduction d’une feuille de rouleau en cellophane alimentaire roulée sur elle même pendant une dizaine de minutes directement dans la bouteille peut corriger ce défaut.

Enfin, un vin ayant un goût de bouchon trop prononcé au nez comme en bouche devra malheureusement finir à l’évier. Certains vous recommanderont d’en faire des sauces ou de l’ajouter dans votre vinaigrier, mais attention à la contamination de votre sauce et/ou votre vinaigre par ce maudit goût de bouchon.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here