Si un jour, on m’avait dit que je parlerai vin turc, je ne l’aurai pas cru, et pourtant… C’est avec bonheur que nous avons découvert lors d’un mariage en Turquie toute une gamme de vins plus appréciables les uns que les autres. Est-ce la joie de la cérémonie, l’ambiance formidable, le lieu charmant qui nous a transporté ou tout simplement le savoir-faire des vignerons turcs? Peut-être un bon mélange du tout. Vous dire que tous les vins turcs dégustés ce soir là nous ont ravi n’est pas vrai. En revanche, nous sommes tombés sur des pépites auxquelles nous ne nous attendions pas. En venant, je ne pensai même pas boire du vin turc, ne connaissant rien à son sujet, plein d’à priori sur des pays non considérés comme producteurs de vins, la Turquie m’a donné une belle leçon !

Une tradition vinicole méconnue


Le
vin turc sont produits depuis plus de 6000 ans dans la région d’Anatolia à la période des Hittites. Ce n’est que plus récemment avec l’arrivée de l’Islam dans cette région du monde autour du treizième siècle et les différentes périodes de prohibition liées à la consommation et la vente d’alcool qui ont fait baisser la production de vins turcs réalisés ensuite en majeure partie par les chrétiens résidants. Avec aujourd’hui, plus de 600 000 hectares de vigne, la Turquie ne produit que très peu de vin puisque seulement 3% de la vigne est destinée au vin turc soit près de 0,25% de la production mondiale de vin, très loin des leaders. Cette faible production est directement liée à son histoire et à la faible demande locale. On estime que la moyenne de consommation de vin en Turquie par habitant par an est de moins d’un litre contre 54 en France. Certains cépages locaux produisent des vins turcs de qualité comme le « Öküzgözü », le « Bogazkere » et le « Kalecik Karasi » pour les rouges et le « Emir » et le « Narince » pour les blancs. Des cépages plus connus sont également très utilisés comme le gamay, Cinsault, Sémillon utilisés dans la production de vins turcs depuis plusieurs décades. D’autres cépages comme le Chardonnay, le Sauvignon blanc, le Cabernet Sauvignon, le Merlot, la Syrah sont désormais très répandus en Turquie et intégrés dans la production de vins turcs très qualitatifs.
 

 

Les régions du vin turc et ses producteurs


Le
vin turc est produit principalement sur les régions côtières de la mer de Marmara au sud d’Istanbul (Très belle région à visiter !), et la côte turque de la mer Egée. On voit aussi quelques producteurs un peu plus dans les terres vers Denizli, Ankara et même Elazig. Il existe plus d’une trentaine de producteurs de renoms qui produisent du vin turc de qualité, certains avec des démarches bio. Difficiles à trouver, voici une liste (par ordre alphabétique) non exhaustive de producteurs à découvrir : Alaçati – Aral – Bagci – Bak – Baküs – Bortaçina – Büyülübag – Canakara – Chatteau Kalcik – Cesme – Corvus – Diren – Doluca -Ganos -Gülor – Idol – Kalvi – Kavaklidere – Kayra – Kocabag – Kutman – Küp – Melen – Pamukkale – Pan – Selendi – Sevilen -Sezer – Talay – Turasan – Umurbey – Urlice – Vehbi Bey – Vinis – Yunatçilar. La plupart de ces domaines de vin turc sont mieux équipés que beaucoup de domaines français, les propriétés sont soignées, comme les chais avec des caves ultra modernes. C’est bluffant ! Lors de vos voyage en Turquie ne négligez pas les vins turcs qui vous apporteront de belles surprises gustatives. Vue la richesse de leur gastronomie, ne commandez pas que de la bière ou du Raki avec vos plats! Pensez au vin. On a eu du mal à obtenir le conseil du serveur pour le vin mais certains restaurants servent de très bons vins turcs, à vous de les dénicher.
 
 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here