Agence web GooPlus

La filière du vin a également sa responsabilité vis-à-vis de la planète ! Tout comme pour n’importe quel autre produit alimentaire, le packaging est un élément essentiel qui a un impact sur la décision d’achat du consommateur. Pourtant, cela ne l’empêche pas de pouvoir être écoresponsable. En effet, les vignerons aussi innovent et proposent des bouteilles différentes qui vont moins polluer.

Pourquoi le vin s’inscrit lui aussi dans une démarche écoresponsable ?

Même si la filière du vin ne donne pas l’impression de polluer plus que les autres, cela reste une part de marché importante en France dont une grande quantité de produits sont vendus chaque année. Il est donc intéressant d’aussi se renseigner sur ce que deviennent les bouteilles une fois bues !

Le but est de trouver comment changer le cycle de vie du vin pour qu’il soit toujours aussi qualitatif et puisse être conservé dans de bonnes conditions sans que cela n’impacte la planète.

Bien sûr, avant même de passer à la mise en bouteille, les méthodes de production changent et tendent de plus en plus vers l’agriculture biologique ou même la biodynamie, mais il est aussi possible de faire des efforts après.

Les initiatives des vignerons

Nombreux sont les vignerons qui tentent de trouver une nouvelle manière de mettre en bouteille leurs vins. Le packaging est très important du point de vue marketing, et même si la tradition reste très forte dans ce secteur, il est tout à fait possible d’aller à contre-courant et tout de même réussir à vendre !

Le réemploi des bouteilles

Maison Ravoire

Pour pouvoir réduire son impact écologique au maximum, la Maison Ravoire située dans le sud de la France a entrepris plusieurs actions. L’une d’elles est de faciliter le réemploi de ses bouteilles de vin !

Parmi les ajustements qui ont été effectués, les étiquettes et la forme des bouteilles ont été changées. Plusieurs références de leur gamme phare ont donc été modifiées pour pouvoir être plus facilement réutilisées par d’autres acteurs de la filière.

La première étape a été de standardiser les bouteilles. Une fois bues, elles peuvent être mises en consigne dans un grand nombre de points de collecte puisqu’elles sont similaires aux autres. Il n’est donc pas nécessaire de les renvoyer à leur lieu d’origine.

Pour y parvenir, les étiquettes sont identiques, mais sont désormais lavables, et le numéro des lots n’est plus gravé sur les cols !

Le papier éco-conçu

Terra Noe

À Terra Noé dans l’Ardèche, c’est du côté des étiquettes que le changement est le plus important. Ce domaine fait de la biodiversité une de ses priorités et est actuellement en conversion vers l’agriculture biologique.

Pour aller encore plus loin et protéger la planète en modifiant son packaging, les étiquettes des bouteilles sont désormais éco-conçues. Du papier 100% recyclé qui permet de sauver de nombreux arbres a été choisi pour la création de toutes les étiquettes du domaine.

Encore plus beau que l’ancien, ce papier est tout aussi blanc et adapté à l’encrage que celui qui est traditionnellement utilisé. En l’occurrence, il a même une texture particulière puisque la cartographie du domaine est présente en filigrane.

Des bouchons en liège et en charbon

Bouchons Corkcoal

Au-delà des étiquettes et des bouteilles, les bouchons ont aussi un rôle important ! C’est lui qui permet de sceller une bouteille de vin, de le conserver et de lui permettre de vieillir correctement. À l’origine, il est principalement constitué de liège, mais il est possible d’en trouver en plastique chez les marques qui désirent réduire le coût de leurs packagings.

Forcément, le liège est recyclable et est donc une solution plus écologique, pourtant ce n’est pas non plus une matière sans aucun impact. En réalité, la fabrication du liège requiert une grande quantité d’eau, d’énergie et de produits chimiques pour devenir une matière neutre et adaptée à la fonction de bouchon.

Pour continuer de l’utiliser, car ses caractéristiques sont très intéressantes vis-à-vis de la conservation du vin, Estal une entreprise spécialisée dans la création d’emballages propose désormais un bouchon en liège et en charbon actif.

Ces deux matériaux se combinent parfaitement pour neutraliser les substances indésirables que l’on retrouve généralement dans le liège pour ensuite favoriser la conservation du vin.

Des coffrets innovants

Coffret de Pierre Trichet Coffret de Maison Perrier-Jouët

Les fêtes de fin d’années approchent doucement, et vous avez peut-être l’intention d’offrir du vin à cette occasion ! Les coffrets sont parfaits pour faire plaisir à vos proches et eux aussi peuvent être écoresponsables. Plusieurs vignerons se sont penchés sur la question et ils vous proposent plusieurs solutions.

Vous pouvez opter pour la nouvelle cuvée confidentielle de Pierre Trichet et son packaging innovant en bois de vignes et de lin. Tout a été pensé pour obtenir un impact le plus réduit possible, de l’étiquette sans encre à la coiffe en papier.

Du côté de la maison Perrier-Jouët aussi les coffrets sont tous durables et écologiques. Ils ne manquent pas de charme même si leurs champagnes sont présentés dans des étuis en fibres végétales. Ces dernières sont issues de forêts gérées de manière durable et responsable.