A travers ce documentaire de 86 minutes entrelacé de séquences cinématographiques sciemment choisies, l’auteur polémique se focalise cette fois sur les vins italiens. Des vins italiens, certes mes surtout des vignerons produisant des vins naturels et revendiquant leur non-appartenance à un système de production industrielle et cadré par les appellations contrôlées DOC (Denominazione di Origine Controllata, équivalent de l’AOC française Appellation d’Origine Contrôlée). Ils font leur « rivoluzione » naturelle avec comme message : un retour à la terre, à la vigne, à des valeurs fondamentales empruntes de liberté et de respect de l’autre. « Ce sont des rebelles pacifistes, qui ont su proposer un modèle actif, positif, qui ont réfléchi à comment repenser le monde, comment opérer une résistance éthique à un système qui ne marche plus, refuser le marché tout en trouvant une manière de survivre, de vivre » explique Jonathan NOSSITER.

« Le film le plus joyeux et optimiste que j’ai jamais fait« , rien à voir avec « Mondovino » si ce n’est cette passion pour le savoir-faire et cette qualité de réalisation. Le documentaire plante un message d’espoir pour la filière vin, l’agriculture plus largement et pour l’être humain. Un appel à la liberté sur fond de retour à la nature, produire du vin naturel c’est revenir à de vraies valeurs, comme on en entend beaucoup parler autour des débats sur le vin Bio. On ne peut que louer la démarche globale de cette vague Bio, il faut prendre également la mesure de cet élan et les implications pour le vigneron « résistant« .
Chacun prendra plaisir à regarder ce reportage plein d’humanité, de beauté, de philosophie et de vin. Encore une fois, le americano-brésilien nous livre un travail gorgé de sensibilité qui saura séduire les plus réticents et qui fera réfléchir le spectateur à la manière dont il doit envisager l’avenir.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here